Chapitres

Comment soigner la gale de boue chez le cheval

La gale de boue est bien souvent au cheval, ce que le rhume d’hiver interminable est à l’Homme… De nombreux chevaux, à l’arrivée du froid et de l’humidité, sont sujets à la Dermatophilose. Cette affection, non contagieuse et sans gravité si traitée à temps, doit toutefois être reconnue et soignée rapidement. Voici quelques rappels qui nous l’espérons, vous aideront à avancer sereinement dans l’hiver avec votre compagnon.

Découvrez notre gamme de produits contre la gale de boue

Signes avant coureurs de la gale de boue

La gale de boue est localisée au niveau du pli du paturon. Dans des cas plus sévères, elle peut remonter au niveau du boulet du canon. Vous constaterez des crevasses et des croûtes lors de la palpation de ces zones. De même, il est fréquent de voir que la zone lésée, est dépilée et chaude. Les membres touchés sont bien souvent engorgés, car enflammés. Les zones de peau claire, on pense aux balzanes, sont plus fragiles et nécessitent davantage de surveillance.

Facteurs favorisant l’apparition de la gale de boue

Certaines saisons vont favoriser l’arrivée de la gale de boue. Le printemps et l’automne, avec leur lot d’humidité, sont des périodes durant lesquelles les sols sont gorgés d’eau et parfois boueux. Certains secteurs où l’humidité est constante toute l’année, seront malheureusement des biotopes dans lesquels cette pathologie devra être surveillée toute l’année. Cet univers constamment humide est un contexte favorable au développement de la dermatophilose.

Parfois, le sable, les frottements, une hygiène moyenne et des micro lésions, seront des facteurs aggravants. Ces items constituent des portes d’entrée pour des bactéries, qui iront se loger directement dans la partie basse des membres du cheval. Certains équidés sont naturellement prédisposés à cette pathologie, auquel cas, il faut redoubler de surveillance et mettre en place des mesures prophylactiques…

Comment prévenir l’apparition de la gale de boue ?

Dans la perspective du “mieux vaut prévenir que guérir”, tentez autant que faire se peut, de préserver votre cheval des zones profondes et humides. C’est là où l’empierrement des endroits humides et boueux, peut s’avérer très efficace.

Pour les personnes très attachées à l’aspect de leur compagnon, il ne faudra pas couper les fanons... Ces prolongements de poils sont extrêmement efficaces, il permettent à l’eau de s’égoutter naturellement et font office de “pont” entre le boulet et le sol.

Finalement, l’idée est tout simplement de faire en sorte, que la peau toute fine des paturons soit le plus au sec possible. Les personnes les plus zélées, pourront se tourner vers une pommade grasse. Appliquée de manière préventive, elle aura le mérite de faire barrière à l’humidité. Certes, votre cheval aura le bas des membres un peu poisseux, mais au moins, l’eau ne pourra pas pénétrer au niveau des paturons.

Comment traiter l'affection de la gale de boue ?

Pour les “heureux” propriétaires d’équidés touchés… Un enjeu principal : enrayer la crise en évitant la propagation des lésions.

Dans un premier temps, faire un état des lieux. Estimer la gravité de la situation, et surtout avoir en tête que la seconde chose à faire est de désinfecter. Une petite plaie, bien que bénigne, doit être à l’abri des bactéries pour pouvoir cicatriser le mieux possible. Les lotions désinfectantes et indolores se trouvent très facilement en pharmacie, et font faciliteront la vie, si jamais votre cheval est douloureux ou sensible. Inutile de rappeler que si vous n’avez pas de gants, les soins devront être réalisés avec des mains bien propres.

Dans l’hypothèse où votre cheval est difficile à soigner car sensible, optez pour un désinfectant en spray. Une fois le nettoyage et la désinfection faits, n’hésitez pas à retirer délicatement les croûtes. Cela évitera ou freinera l’apparition de crevasses. Une fois cette étape réalisée, une nouvelle application de désinfectant confirmera la propreté de la zone lésée.

Idéalement, l’application finale d’une pommade grasse et antiseptique sera la meilleure des alternatives : barrière à l’humidité et stop aux microbes. La surveillance et la répétition de ces soins, est à votre appréciation. Certains individus vont cicatriser très rapidement, d’autres mettront plus de temps à voir disparaître les lésions. Quoi qu’il advienne, si d’aventure vous constatez que votre cheval n’est pas régulier dans sa locomotion, que le ou les membres touchés restent chauds et engorgés malgré les soins, que les lésions ont mauvaise mine: appelez votre vétérinaire. Inutile d’attendre trop longtemps, car un diagnostic médical et un traitement plus approfondi seront des alliés de choix .

En résumé

  • Surveiller rigoureusement votre cheval dès la période humide arrivée
  • Limiter si possible les accès aux endroits trop boueux, profonds, gorgés d’eau
  • Être intransigeant sur la propreté des zones propices à la gale de boue
  • Penser désinfectant et corps gras

Découvrez notre gamme de produits contre la gale de boue

Le plus grand choix de matériel d'équitation neuf et d'occasions

Le plus grand choix d'articles neufs et d'occasion
Le choix
Des milliers d'articles neufs
et aussi d'occasion
Flexibilité - Paiement en plusieurs fois
La flexibilité
Paiement sécurisé
3, 4, 10 et même 12 fois
La qualité Equirodi - Plus de 500 marques
La qualité
Plus de 500 marques équestres
petites et grandes
La sécurité Equirodi - Satisfait ou Remboursé
La sécurité
Protection acheteur
Satisfait ou Remboursé